La recherche de problèmes

Avec la mise en place de la télégestion, il devient possible de découvrir des problèmes qui ne sont pas décelables sans automate.

La mise en place de régulation de température à permis de découvrir que les thermostats de certains groupes électrogènes restaient ouverts.

 

Cela à double incidence:

Lors du maintient en chauffe: la circulation s'effectuant aussi dans les aérorefroidisseurs, il faut une forte puissance et un temps de chauffe quasiment continu pour maintenir une température raisonnable.

Lors du fonctionnement du groupe: en présence d'une charge celui-ci mettra plus de temps à atteindre sa température nominal (78°C), sans charge il restera sur une température inférieur à celle nominale ce qui est trop bas pour un moteur.

 

Exemple en image:

Avant la mise en place de la régulation, un groupe oscille selon la T° extérieur.

Après la mise en place de la régulation, le même groupe à du mal la nuit à maintenir 32°C

Pendant un fonctionnement, à la fin de la production, 2 groupes chutent instantanément alors que les autres restent sur leur T° nominale.

Les horamètres confirment bien le problème avec une chauffe 2.5x plus importante (500h contre 185h).

(Septembre = 30 jours = 720h; La chauffe a fonctionné plus de la moitier du mois)

500h x 5,5kW = 2 750 kWh

185h x 5.5kW = 1 017,5 kWh

 

Grace au fonctionnement en charge on découvre donc qu'un autre groupe possède aussi un problème de thermostats. Ils ne restent pas ouverts en permanence, mais s'ouvrent à une température plus basse. Il faut donc procéder à leurs remplacements.

 

Il devient possible ainsi vérifier que les températures sont correctes en tout état de cause et de vérifier le bon fonctionnement de la chauffe (avec aussi le graphique consommation) et de déceler un problème de circulateur, une résistance HS, puis d'ajouter des alarmes qui avertiront quelqu'un pour signaler le problème et pouvoir se rendre du place afin de remédier au problème.

 

Raphaël BIGOT

Gérant

SCANNEZ MOI

Flashez moi